Machine à écrire vintage

L’éditeur de condition

Machine à écrire vintage

Essentiel dans le workflow les conditions existent à plusieurs niveaux :

  1. Etape de condition
  2. Etape de condition multiple
  3. Etape d’attente de condition
  4. Etape de boucle
  5. Condition de déclenchement des événements
  6. Condition dans les restrictions des événements pour modification

Néanmoins, l’éditeur de condition, bien que puissant, n’est pas l’outil le plus facile à utiliser dans nos workflow.

Je vais essayer de partager avec vous quelques manipulations pour pouvoir faire des changements dans les conditions et vous permettre de mieux connaitre cet outil.

L’éditeur

EditeurCondition.PNG

Dans la partie haute, nous voyons que l’éditeur permet d’avoir accès au container du workflow et à toutes ses attributs/propriétés.

C’est ce que nous pourrons comparer.

Les boutons

curseur Cette icône indique où est placé le curseur. Il faut double cliquer pour passer d’une zone à une autre.

Si vous double-cliquez sur une zone du container, elle se place là ou est le curseur, une fois l’expression insérée dans le champ Express.1, le curseur va directement sur le champ Express.2 .

expression

Nous pouvons comparer des expressions à des expressions ou à des constantes.

Les opérateurs

Les opérateurs sont choisies sur la partie haute à gauche de l’écran.

conditionoperateur

Certains sont explicites d’autres un peu moins.

EX => L’expression est valide et non initiale.

NX =>L’expression est initiale ou ne contient rien.

CE => Indique qu’une table contient des enregistrements.

NE => Indique qu’une table ne contient pas d’enregistrement.

Pour lier les lignes entres elles, nous utilisons les opérateurs logiques And ou OR un supplément en début de ligne peut être le Not.

Les parenthèses

Un bon éditeur de condition doit permettre la saisie de groupe afin de pouvoir gérer les combinaison d’opération logique.

Bien évidement, SAP le permet, mais si vous ne placez pas tout de suite vos parenthèses et que vous revenez sur vos conditions, c’est ici que la manipulation n’est pas « user friendly ».

Avant-tout, placer votre curseur devant la première expression que vous souhaitez mettre entre parenthèse.

expression01

Puis marquer la ligne en utilisant l’icône selectionner l’ensemble de la ligne devient bleue.

Déplacer le curseur sur la dernière ligne que vous souhaitez inclure entre les parenthèses, en double-cliquant sur la zone.

expression02

Puis, cliquer de nouveau sur l’icône selectionner, l’ensemble du bloc est sélectionné.

Après cela cliquez sur parenthese, les parenthèses se placent autour du bloc qui était sélectionné.

expression03

Comme vous pouvez le noter, l’opérateur logique c’est déplacé de la dernière ligne du bloc sur la ligne de la parenthèse.

De la même façon, vous pourrez agir sur les blocs avec les touches copier copier, couper couper.

Ecran

Oui, l’écran est un peu petit …

Pour que cela aille mieux, vous pouvez ‘compresser’ les blocs et gagner en compréhension collapse . Une fois que c’est fini, vous pourrez de nouveau ‘ouvrir’ ces blocs expand.

Vous pouvez aussi choisir d’agrandir l’écran, pour cela il faut choisir l’option de personnalisation

bouton_personnalisation

Puis

choix

Cela fonctionne surtout pour la transaction SWEC – Evenement de modification.

Voilà j’espère que vous êtes plus à l’aise avec l’éditeur de condition du workflow.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s